En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies

Bulletin en cours
______________________

N°17

AVANT
Sagesses de la mémoire

Hommage à Jacques Chopineau


. Regard sur l'Avant
 Jacques Chopineau
 
 .
Le chemin de l'homme
 Jacques Chopineau

. Une histoire d'amitié
Pierre Lehnebach
 
. La vie de la lecture
Béatrice Bailleux

. Le garçon à la pie grièche
Anne Marie Reijnen
 
. Compagnon silencieux du dialogue
 Mohammed Jamouchi

 
. Jacques es-tu là ?
Mohammed Jamouchi

. En chemin avec le vagabond de Bosch
Chantal Humbert

. Mémoire après un génocide
Argan Aragon -Marcela Gerreda

. Peurs et promesses du passé
Camille Petit




  


 

 

OK
es
 

Les jeux de société
Noé Nitot
______________________________________________________________________

 

 

 

Pourquoi les jeux de societe ?
 
Qui n'a jamais aimé jouer??
 
Le jeu, de manière générale, propose un mode de rencontre très particulier et très riche. Dans notre société où priment l'individualisme et le repli sur soi, ce qui permet de rencontrer l'autre d'une manière spontanément positive, de partager un moment joyeux et qui offre la possibilité de découvrir et valoriser les plus belles qualités de chacun dans le calme et de façon ludique est sans aucun doute le bienvenu !!
 
" Le jeu, c'est le côté soleil de la vie, là où éclosent toutes ces choses qui ne servent à rien, mais nous sont tellement nécessaires !"  Alex Randolph (...)
 
Ayant travaillé plusieurs années sur différents projets sociaux, en France et dans un certain nombre de pays étrangers, il m'est apparu assez rapidement que le jeu constitue un moyen de rencontre extraordinaire pour surmonter les lourdes barrières culturelles et linguistiques.
 
La rencontre autour d'un jeu de société met d'emblée en oeuvre les capacités particulières de chacun, puisque le but est que le jeu soit amusant et interessant pour tous , ce qui met en oeuvre l'adresse, l'observation, la mémoire, l'imagination, la rapidité, la patience, la coopération, l'attention à l'autre, la maitrise de soi...
 
La rencontre qui n'a pas d'autre pretexte ni enjeu que le jeu lui-même demande une convivialité très particulière que l'on ne rencontre pas de la même façon ailleurs. Le préjugé est nécessairement dépassé : l'autre est un partenaire pour le plaisir du partage.
 
"Ce n'est pas posseder des jeux qui importe, c'est les mettre entre nous qui les rend féconds "  Pascal Deru (...)
 
 
 Le jeu de société, espace de socialisation
 
Une rencontre conviviale peut avoir lieu dans maints endroits : dans un bar autour d'une bière bien fraîche , dans un restaurant autour d'un bon repas...mais le phénomène de groupe a toujours un effet queque peu intimidant pour les personnes les plus introverties. Et ce sont les plus extravertis qui prennent facilement la parole, et orientent l'opinion générale. L'appartenance d'un individu à un groupe déforme la perception de son expression personnelle : cette expression passe, sans qu'il le sache, à travers le filtre de ce qui est dicible dans le groupe , et recevable par ses membres .
 
Or chaque être humain a ses capacités particulières , qu'il a plus ou moins de facilité à exprimer ou à mettre en avant.
 
Le jeu et son double objectif de coopération et de plaisir partagé créent un espace de rencontre tel que dans celui-ci se mettent en oeuvre spontanément les facultés de chacun, dépassant sans même l'avoir pensé ni voulu les peurs ou les timidités.
 
Les jeux sont de différente nature . Les jeux coopératifs tels Pandémie, ou encore les Chevaliers de la Tour, permettent à tous de gagner ou perdre ensemble ; les jeux d'équipe comportant plusieurs épreuves stimulent l'entraide. Le Memory ou le  Kim Vu stimulent la mémoire ; l'attention doit être vive pour le  Kaleïdos ou Ou est Charlie ? Toutes ces qualités plus la rapidité sont nécessaires pour jouer au Trésor des Mayas . On peut aussi apprendre les langues en jouant, et les plus petits s'exercent à compter ( Halli Galli ) ou à devenir savants à propos de la vie des animaux (Defi Nature ) .
 
Les qualités des uns compensent les défaillances des autres, et réciproquement . La tension ludique et le rire partagés permettent d'établir de chaleureux contacts, individuels et collectifs. On se retrouve par centre d'intérêt, par capacité, par envie d'apprendre ou de faire découvrir à d'autres, sans appréhension ni jugement.
 
 
Mon expérience polonaise
 
Mon aventure polonaise débute à Varsovie en Janvier 2010, poussé par l'intention de développer en Pologne l'accessabilité aux jeux de société et les contacts si particuliers que ceux ci permettent.

Ne parlant pas polonais à mon arrivée, je me suis tout naturellement dirigé vers la communauté française ou francophone ( écoles françaises, cours de langue française, Institut Français ) en leur proposant de monter des ateliers-jeux , l'objectif étant, bien sûr , de me familiariser avec la langue pour accéder au peuple polonais .
 
La perspective de susciter la rencontre et favoriser la concentration à travers le jeu suscitait souvent de l'interêt ; mais le fait d'arriver en milieu d'année scolaire, et d'espérer pouvoir vivre de cette activité (!) compliquait un peu la mise en route ... Finalement, après trois mois de "démarchage" intensif , deux écoles franco-polonaises ainsi que l'Institut m'ont engagé, trouvant aussi dans ce projet une possibilité d'apprentissage diversifié du français.

Pour moi, l'objectif de ces ateliers/ludothèque, de la ludothèque en général était de susciter chez l'enfant, l’ envie de jouer en famille ou avec ses amis. L'animateur n'ayant pour rôle principal que d'éveiller chez l'enfant, avec l'habitude de la concentration, un réel plaisir du jeu partagé qui fasse dorénavent partie de "sa vie " !
 
Puis six mois après mon arrivée en Pologne s'est présentée une miraculeuse occasion. La maman d'une petite fille scolarisée dans une des écoles dans lesquelles j'intervenais m'a proposé de mettre à disposition de la ludothèque, sous forme de partenariat, un très agréable local lui appartenant trois jours par semaine, celui-ci abritant les autres jours d'autres activités culturelles (danse, dessin ..). C'est ainsi qu'a ouvert la Ludotka Roszada ; d'octobre 2010 à juin 2011 ..
 
Dès janvier, des soirées-jeux tous publics ont eu lieu tous les lundi. Les soirées étaient « entrée libres », un petit panier permettait à chacun de mettre sa participation, afin que tous ensemble nous nous sentions responsables du fonctionnement de la ludothèque. Malheureusement, la situation géographique de l'endroit , assez décentré dans Varsovie, ne permettait pas une fréquentation suffisemment importante pour rester sur place . L'idée d'une ludothèque itinérante commençait à prendre forme. Mon rêve de ludothèque était vraiment très grand, mais la réalisation s'avérait difficile...
 
Un ami des soirées du lundi a alors suggéré une période transitoire dans les cafés ; le café Tarabuk , dès Juillet, nous a proposé d'organiser des soirées-jeux en échange d'un copieux diner polonais ! Les soirées jeux ont lieux cinq fois par semaine actuellement, dans différents bars-restaurants, et notre coopération avec le Tarabuk continue à ce jour... Toujours selon le système de participation libre (une petite tirelire cochon nous accompagne toujours lors des soirées jeux J)
 
 
Le choix des lieux
 
Plusieurs bars, dans la ville, disposent de jeux de société dont les clients peuvent se servir à leur guise . Les jeux peuvent être d'assez bonne qualité, mais deviennent assez rapidement incomplets.
Il existe aussi des bars/restaurants qui disposent d'un espace dédié au jeu (le Solec 44 par ex. ) , et le personnel peut expliquer les règles . Pour 2 zl (50 cts d'euros ) , chacun peut jouer au jeu disponible qui l'interesse.

Dans ce cas, les jeux se déroulent alors souvent entre amis collègues de travail, membres de la famille venus ensemble.
 
Nous souhaitons pour notre part, notre "déontologie " en quelque sorte, est de permettre à tout nouvel arrivant d'être acceulli et intégré dans un groupe déjà formé , soit en expliquant les règles du jeu déjà en cours pour la partie à venir, soit en proposant un nouveau jeu. Pour ces soirées, nous choisissons donc des jeux assez simples, dans lesquels l'évolution au cours de la partie n'est pas trop compliquée pour n'avoir à exclure personne. Les jeux plus complexes étant réservés à d'autres circonstances.

 

Comment poursuivre ?
 
Le projet n’a aucune ambition de profit. Il est plutôt à envisager sous l'angle associatif, tout en permettant a des animateurs passionnés de pouvoir y gagner leur vie.

L'objectif est de développer l'accessabilité et de susciter la réflexion autour du jeu de société.

La Ludoteka Roszada veut proposer :

-  Un espace de rencontre intergénérationnel et, bien sûr, de réflexion .

Un animateur doit donc toujours être présent et a pour fonction de conseiller chacun sur les possibilités offertes par les nombreux (plus d'une centaine) jeux de la ludothèque, le jeu le plus adapté (âge, etc..) ou susceptible d'être le plus interessant pour la personne qui arrive. Il est là aussi, bien sûr, pour expliquer les règles, voire les rappeller si on le lui demande en cours de partie.
 
- Un espace de réflexion largement documenté en polonais , français ( et en anglais pour ceux qui ne possèdent pas encore suffisemment les deux langues ).
 
- L'organisation de rencontres-débat conviviales , avec des auteurs de jeux de société, d'autres responsables de ludothèques etc..
 
 Nous attendons donc avec patience et conviction, la connaissance de ce projet se répandant toujours d'avantage et groupant de plus en plus de personnes engagées dans l'aventure, de trouver le local idéal, suffisemment central, dédié aux jeux et aux jolis liens qu'ils permettent d'établir !

 

Noé Nitot

 

Quelques liens interessants :

- le site internet de la Ludoteka Roszada, accessible en polonais, francais, et anglais : http://www.ludotekaroszadapl.blogspot.com

- des informations sur les jeux de societe (regles, critiques de joueurs, prix, ...) http://www.trictrac.net(en francais)  http://boardgamegeek.com(en anglais)

- association des ludotheques de France : http://www.alf-ludotheques.org/

- centre national du jeu : http://www.ludotheque.com/

Quelques bonnes lectures :

  • Le jeu vous va si biende Pascal Deru
  • Jeu et realitede D.W. Winnicott
  • Qu’est-ce qu’un jeu ?de Stephane Chauvier

Ajouter un commentaire
 
es

IN MEMORIAM 

Jacques Chopineau

TEMOIGNAGES

 

 
 Chroniques
__________________

Regards
__________________

Lectures
__________________
 
Plate forme
__________________

Editorial
_________________
Vient de Paraître


Peut-on
Dialoguer
Face au populisme

Pour accéder à la lecture


Un entretien avec Mohammed Jamouchi
par
Carolina Samper

Dialogue interculturel de l'Unesco


Vient de paraître

Les fruits amers de la démocratie

Principes d'anarchie

Réflexions politiques

de

Paul Valéry

Recueillis par
Edouard DOR
Editions Espaces et Signes