L’image

Eliott De Cort

Aujourd’hui dans notre société,
L’image est source de diversité
Communication, imagination, découverte, divertissement…
En sont les maîtres mots depuis quelques temps

Elle existe sous deux formes,
L’image fixe ou animée
Qui est générée ou créée
Peut être regardée ou imaginée

Pour communiquer,
Depuis une éternité…
Auparavant d’une éternelle beauté,
Aujourd’hui quelque peu malmenée,

Pour faire passer le temps,
Il est vrai très plébiscitées ces derniers temps
Théâtre, cinéma, livres, comics, jeux vidéos,
Sont des images qui nous collent à la peau

Pour voyager, s’aérer
Parce qu’aujourd’hui on est tous attachés
À ces choses appelées société
Dont on nous vend les images de toute beauté

 Mais aussi pour pousser à consommer,
Cette image-là est bien modelée
Apparue il y a quelques années
Maintenant elle est bien rôdée

Elle est toujours là pour vous rappeler
”N’oubliez pas de consommer !”
Quitte à vous y obliger
L’image peut manipuler

Et parfois pour faire apparaître la triste vérité,
Il suffit de l’approcher
Vous changez, vous vous métamorphosez
Mais lui est toujours là pour vous le rappeler
La personne que vous êtes et avez été
Même si vous le brisez
Ce miroir que vous regardez

Moi l’image m’a forgée,
Mais aussi manipulée
Elle m’a tellement diverti
Mais également énormément instruit
Elle m’a fait réfléchir
M’a fait rire
Tout comme elle m’a fait fléchir

Mais attention tout de même
L’image n’est pas toujours ce qu’elle est,
Ni ce qu’elle paraît
Et les interprétations ne sont pas les mêmes
L’image d’une personne peut différer
Oui, il paraît

Pour voir l’image,
Il suffit de la contempler me direz-vous
Il suffit de poser les yeux sur celle-ci pardi !
Moi je pense qu’il faut aussi une ouverture d’esprit
Chose que certaines personnes n’ont pas compris ou pas encore

L’image rassemble,
L’image divise,
Cependant la plupart ont oublié
De l’analyser

L’image est associée aux pensées,
Aux idées,
Aux envies,
Et toutes ces choses de la vie

 Aujourd’hui, il y a encore à écrire, tellement à voir et à dire

 

Eliott De Cort